INVENTONS LES BOULEVARDS DU XXI SIECLE

 Invités à la réunion publique du 25 mars à Talence, dont le thème était : « Inventons les boulevards du 21ème siècle », nous avons joué à « un jeu de cartes » dont le thème était l’aménagement des Boulevards (voir article de SO du mercredi 27 mars) dans notre secteur de la Barrière de Toulouse.

La rencontre a débuté avec les prises de parole des Maires de Talence et Bordeaux qui ont présenté le projet de réaménagement des Boulevards qui concerne les deux rives de la Garonne. L’organisation de la réunion était confiée à quatre animatrices de l’Agence « Ecologie Urbaine et Citoyenne », quatre ateliers étaient proposés en fonction des secteurs concernés soit du Parc de Lescure à la Barrière de Bègles.

Puisqu’il s’agit d’inventer le boulevard de demain, nous avions « cartes blanches » pour redessiner ces derniers entre la Barrière Saint Genès et la Barrière de Toulouse autour d’une maquette. A notre disposition des bandes de carton de différentes couleurs symbolisant les voies de bus, autos, vélos, places de stationnement, arbres… à poser où bon nous semble. Mais avant de créer, les riverains de notre Barrière ont préféré faire part de tout ce qui ne fonctionnait pas, de tout ce dont ils rêvaient pour cet espace et au-delà, car l’enjeu est plus large que les Boulevards.  La Barrière et les rues adjacentes ne faisaient pas partie du « jeu » et pourtant elles participent largement du fonctionnement des Boulevards. Dommage !

Le maire de Bordeaux n’est pas resté pour les entendre et se rendre compte aussi que le fonctionnement actuel des boulevards n’est pas jugé d’une audace remarquable par les cyclistes qui plébiscitent pour leur sécurité une piste en site propre.

Mais revenons à la création, carrefour ou giratoire, voie bus centrale ou non, piste vélo bidirectionnelle ou non, stationnement en silo, passage piétons sécurisés, végétalisation…on cogite mais dans la limite des préconisations du CEREMA, (Centre d’études et d’expertise sur les risques, la mobilité et l’aménagement) pour les largeurs des voies, trottoirs, pistes cyclables…  Tout ceci est resté bien théorique, souvent très éloigné de la réalité du terrain. Ainsi, on aurait aimé que ce soient des élus ou des techniciens connaissant le terrain qui viennent inventer les boulevards de demain avec nous …d’autant plus que notre animatrice ne connaissait pas Bordeaux !

Un « jeu » qui nous a permis de beaux échanges, de renforcer nos connaissances du terrain tout en sachant que les cartes seront véritablement tirées par les élus et techniciens de la Métropole. Espérons que ces derniers consulteront à nouveau les habitants lors de la phase d’élaboration du projet et qu’une véritable démocratie implicatrice soit mise en œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

72 − = 69